Navigation


 Actualités en France


 Retour au forum

Citoyens Français   

Un pays menacée par toute une sorte de forces contraires

@CitoyensFrOff | Publié mer 9 Jan - 22:07 | 894 Vues

«Parfois, je me demande si j'entends un membre des Républicains ou du Rassemblement National»

Sur le référendum d’initiative citoyenne (RIC)

« Déjà un certain nombre de « gilets jaunes » le dénoncent… C’est un défi difficile à relever, à organiser. Comment fera-t-on la synthèse de toutes ces expressions qui viendront de tous les côtés ? Il faut le faire, il n’y a pas d’autres solutions, mais cela doit s’organiser et s’encadrer, car le référendum, c’est aussi Mussolini et Hitler. Je ne veux pas faire de parallèle historique, mais parfois l’expression de la volonté populaire non encadrée, cela peut conduire à des désastres. Certains suggèrent ainsi que le référendum soit soumis au contrôle du Conseil constitutionnel, pour vérifier sa conformité aux principes fondamentaux de la République. »

Sur la politique du gouvernement

« J’ai pris du recul par rapport à la politique nationale, dans ces conditions, je n’ai pas à commenter les décisions gouvernementales. Cela dit, plusieurs des réformes engagées depuis 2017 vont dans la bonne direction. Il y a eu des maladresses, il faut naturellement les corriger, mais je pense qu’aujourd’hui il n’y a pas d’alternative : vous avez d’un côté une ultra-gauche qui veut faire la révolution et casser les institutions de la République, et d’un autre côté une ultra-droite avec laquelle vous connaissez mes réactions totalement allergiques. Donc je pense qu’il faut continuer sur la voie des réformes dont la France a besoin. »

Sur Les Républicains

Son départ du parti, « c’est du réchauffé » lance le maire de Bordeaux : « cela fait deux ans que j’ai dit que je prenais mes distances avec Les Républicains. » Pour Alain Juppé, « les choses sont acquises depuis bien longtemps. » Pourquoi ? « Parce que je me reconnais de moins en moins dans cette famille politique, à laquelle je suis pourtant très attaché, j’ai été un des tout premiers membres du RPR. C’est avec tristesse que je l’ai quitté, mais il y a une dérive vers des thèses qui sont celles très proches de l’extrême droite, et une ambiguïté sur l’Europe… On assiste à cette espèce de transfusion régulière, et sur les thèmes de fond, il y a des moments où je me demande qui j’entends à la radio ? Un membre de LR ou de RN ? » Concernant sa position sur les Européennes, Alain Juppé précise qu’il n’a pas « du tout l’intention d’être candidat aux européennes. »

Sur les manifestations des « gilets jaunes » à Bordeaux

« Il faut bien voir que dans les manifestants qui sont à Bordeaux, il y a une toute petite minorité de Bordelais, et une grande majorité de personnes venues de l’extérieur, hors métropole mais aussi hors département. Ensuite, selon un sociologue, Bordeaux paierait aussi la rançon de sa réussite : on serait trop gros, trop attractif, ce qui suscite beaucoup de jalousies, beaucoup de frustrations. Ce que j’en pense, c’est que c’est une analyse qui n’est pas conforme à la réalité et de toute façon ne peut mener qu’à des affrontements stériles. Je continuerai dans le développement de Bordeaux, car c’est une chance et il ne faut pas la lâcher, et ensuite faire rayonner cette politique sur tous les territoires. »

20minutes.fr

À propos de l'auteur