Navigation


 Actualités en France


 Retour au forum

Citoyens Français   

Les Foulards Rouges déjà divisés

@CitoyensFrOff | Publié mer 23 Jan - 18:34 | 1112 Vues

Opposés au mouvement des "gilets jaunes", les "foulards rouges" exigent l'arrêt des blocages et des violences. Les deux associations qui composent ce mouvement ne semblent pas totalement unies et présentent des visions dispersées. Éclaircissement sur ce mouvement à moins d’une semaine de la marche nationale.

Oui, des Foulards rouges seront bien dans la rue ce dimanche 27 janvier, à l’occasion de la Marche républicaine des libertés, organisée en réaction aux débordements des Gilets jaunes. Mais lesquels ?

Mercredi matin, un communiqué appelant les sympathisants des Foulards rouges à ne pas participer à la marche - à laquelle certains députés LREM entendent participer - circulait sur twitter.

Dans ce document diffusé par l'association Foulards Rouges de France, on peut lire que la concomitance de la Marche républicaine des libertés et de la Marche pour le climat - le même jour à Paris - entraînait des “risques d’affrontements” justifiant l’appel à ne pas participer.

Un apolitisme dit "de façade" selon les Foulards Rouges de France et leur porte-parole héraultais.

D’après Ricardo, qui se présente comme le porte-parole de l'association des Foulards rouges, dément formellement les informations de ce communiqué. "La manifestation aura bien lieu et nous espérons réunir le plus de monde possible pour défendre les libertés citoyennes”, affirme ce commerçant, engagé pour la défense des libertés citoyennes, qu'il juge menacées par le mouvement des Gilets jaunes.

Discordes

Cependant, elles ne semblent pas d’accord concernant l’organisation du mouvement, ainsi que les initiatives à prendre, les Foulards rouges seraient divisés suite à un désaccord interne. Une partie des sympathisants, réunis au sein de l'association Mouvement Les Foulards rouges sont déterminés à manifester ce dimanche. En revanche, Foulards Rouges de France - autre association revendiquant aussi la paternité du mouvement - appelle les sympathisants à ne pas participer à la marche.

À propos de l'auteur